Logo EmpireCostumeEmpireCostume

Costumes and accessories from the First French Empire

Discover AntikCostume.com : our general site

Javascript n'est pas activé !
Vous devez l'activer pour passer commande.

Recharger la page


TROMPETTE DE DRAGON - Peninsula war. 1808-1814 from Bueno

  1. New

    For price quote, contact us

    No information on delivery time

Translation soon...
Les soldats ne sachant pour la plupart ni lire, ni écrire, et les trompettes devant être facilement repérés, étant données que c'était eux qui transmettaient les ordres, leurs tenues sont extrêmement particulières, et pour certaines tout à fait étonnantes si on les considère avec notre œil du XXI ème siècle.
En effet les régiments s'identifiaient par leurs bien nommées "couleurs distinctives".
Le fond de l'habit était souvent spécifique à l'arme, par exemple les cuirassiers avaient un habit bleu, alors que celui des dragons était vert, mais c'était les couleurs des cols, parements, revers et retroussis qui permettaient d'identifier le régiment, sans avoir à lire des numéros que beaucoup de soldats ne savaient pas déchiffrer.

Une fois les couleurs les plus classiques utilisées pour ces distinctives: rouge, jaune, vert par exemple, on utilisait des couleurs beaucoup moins usuelles, comme le violet, l'orange et même le rose.

Les trompettes avaient cette particularité d'avoir des couleurs inversées, la couleur dominante devenait celle des précédentes distinctives, l'ancienne couleur de fond devenait distinctive!
Ce qui fait que sur le champ de bataille on a pu voir apparaitre des trompettes avec des tenues quasiment entièrement roses, qui peuvent nous paraître maintenant bien peu martiales!
De telles couleurs semblent désigner leurs porteurs aux balles des tireurs d'élite, mais la précision des armes de l'époque ne leur faisait pas courir de grands risques et la vie humaine n'avait pas la valeur qu'elle a aujourd'hui.
Il ne faut pas oublier que l'espérance de vie était de 35 ans sous l'Empire. Hors temps de guerre, en moyenne on ne mourrait pas vieux.
Alors périr sous les balles ou d'une appendicite n'avait pas plus d' importance.

Cette tenue présente une autre particularité, elle a été confectionnée en Espagne.

Durant cette guerre impitoyable, les approvisionnements ont beaucoup de mal à arriver dans les armées, et le seul tissu que les soldats français trouvent en quantité est celui qui sert à confectionner les tenues des moines.

Chaque fois que les soldats français capturent des moines, qui sont les fers de lance de la révolte contre les français, leur larges habits sont immédiatement recyclés comme des trophées, et les stocks de tissu pris dans les monastères servent à réaliser des uniformes bien loin des règlements officiels.

Et voici comment un trompette de dragon français se retrouve habillé de rose, avec des revers, des retroussis et des parements taillés dans la bure marron des robes des moines espagnols.

top