Think about updating your browser

You are using a former version of Internet Explorer. A huge amount of websites don’t support Internet Explorer 6 anymore and you could not access to those sites before the update of your browser.

You’re unsure?

Visit the Microsoft support page.

This site remains viewable but is still less optimale comparated to the use with a recent browser.

Utilities Menu Catalog Benefits

Javascript is not active!
You must activate it to order.

Refresh the page


Jean Lannes, Maréchal de France, Duc De Montebello - Général A Laffargue -

  1. BLACK FRIDAY : -20%

    29,60 €

    instead of 37,00 €

    In stock, shipped within 24 to 72 hrs

    Order

Collection : Le Temps Traverse
Parution : 01/12/1994
Nombre de pages : 419

Lannes occupe une place a part parmi les maréchaux du Premier Empire. Le jour de sa mort, le 31 mai 1809, Napoléon écrivait à la maréchale : " Ma Cousine, le maréchal est mort ce matin des blessures qu'il a reçues sur le champ d'honneur. Ma peine égale la vôtre. Je perds le général le plus distingué de mes années, mon compagnon d'armes depuis seize ans, celui que je considérais comme mon meilleur ami. " Ainsi, Napoléon lui-même avoue sa préférence pour Lannes et une amitié plus forte que toute autre. Il indique aussi que Lannes est devenu son meilleur général. Et si l'on peut estimer que sous le choc émotionnel Napoléon ressent le besoin de glorifier le disparu, ce même besoin témoigne de la profondeur de son chagrin et donc de la puissance de l'affection qu'il éprouvait pour Lannes. Né à Lectoure, officier dans les volontaires du Gers en 1792, Lannes rencontre Bonaparte lors de la première campagne d'Italie et dés lors se noue une amitié profonde mais tumultueuse. Général en septembre 1796, à Arcole Lannes sauve la vie de Bonaparte en faisant rempart de son corps. Héros de Saint-Jean-d'Acre, d'Aboukir et de Marengo, il est fort logiquement nommé maréchal de l'Empire en 1804. Il se couvre de gloire à Austerlitz, Iéna et Friedland avant d'être le vainqueur de Saragosse. Déterminant lors de la campagne de 1809, il est mortellement blessé à Essling le 22 mai. Duc de Montebello en souvenir de sa victoire du 9 juin 1800, Lannes ne fut jamais courtisan, avait son franc parler et conservait une totale indépendance d'esprit vis-à-vis de Napoléon. Ce grand soldat avait fini par détester la guerre et sa mort tragique en a fait un héros romantique. Voici qui concourt donc à faire de ce maréchal celui qui occupe la place la plus originale dans l'Epopée.

top